Appel à communications

Date limite de réception des propositions : 5 janvier 2014

Les communications seront regroupées suivant quatre axes.
Les questions proposées se veulent exploratoires et indicatives.

Axe 1 : Les pratiques médiatiques

/// Quels jeunes pour quelles pratiques ?
/// Comment comprendre les pratiques médiatiques des jeunes (quels outils, quelles méthodes) ?
/// Y a-t-il des spécificités nationales ? La comparaison internationale a-t-elle un sens ? Qu’en est-il de la variable de genre ?
/// La pratique médiatique est-elle une action, une création, un bricolage ? Qu’en est-il de la réappropriation, du détournement, etc. ?
/// Pratiques médiatiques et usages, quelles différences ? Existe-t-il une culture jeune médiatique ?

Axe 2 : Les industries médiatiques

/// Entre production et réception, les jeunes sont-ils des « consommacteurs », des « spectacteurs » ? Comment les jeunes deviennent-ils acteurs d’un marché de consommation ?
/// Penser de la relation usager/industries culturelles. Y a-t-il influence, résistance, collaboration ? /// Comment les industries culturelles s’adaptent-elles aux pratiques médiatiques des jeunes ?
/// Entre démarches commerciales et consommations alternatives, qui a le pouvoir (les tendances blog- consommateur, les réseaux alternatifs, etc.) ?

Axe 3 : Les accompagnements

/// Les jeunes font-ils systématiquement partie de communautés de pairs ? Les pairs sont-ils des experts ? Quels rôles jouent-ils dans les apprentissages techniques comme dans les usages ? Les communautés de pairs participent-elles vraiment à « l’intelligence collective » ? L’environnement médiatique des jeunes génère-t-il l’innovation, le partage, la créativité ? Le pair expert fait-il partie d’un processus d’apprentissage informel ? Comment les jeunes découvrent-ils le sampling, skinning, modding, videomaking, etc. ?
/// Comment l’école peut-elle accompagner les pratiques médiatiques des jeunes ? Y a-t-il un choc de culture entre la culture scolaire et la culture médiatique participative ? Doit-on penser une transition ? Comment se pense l’articulation éducation formelle et informelle aux médias ? Les structures institutionnelles savent-elles accompagner les jeunes ? Comment l’éducation populaire s’est-elle emparée de l’éducation des jeunes acteurs des médias ? Quelle place pour le e-learning ?
/// Quelle place donner à l’accompagnement par des groupes privés voire commerciaux ? Les lieux de rencontre, ateliers de fabrication, événements numériques jouent-ils un rôle d’accompagnement ?
/// Les adultes sont-ils présents dans la représentation que ces jeunes se font de leur sphère médiatique ? Sont-ils considérés comme des instances de contrôle ou comme des alliés à la participation ?

Axe 4 : Nouveaux usages, nouveaux modes d’accompagnement ?

/// Quel cadre pour quel accompagnement ? L’accompagnement doit-il toujours être mouvant ? Ne doit- il être pensé que dans le cadre formel de l’école (sait-elle intégrer les médias ?), dans le cadre familial (peut/doit-il être contraignant ?), par l’institution (quelle place pour la régulation ?), par les pairs et dans le cadre social (quelle autonomie ?)… ?
/// Dans quelle mesure les pratiques médiatiques bénéficient-elles d’un accompagnement ? Cet accompagnement est-il actif ou passif ?
/// Les nouveaux usages médiatiques des jeunes ont-ils engendré de nouvelles formes d’accompagnements
/// En quoi le développement d’outils dédiés innovants peut-il être une solution efficace pour mieux accompagner les jeunes ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s